B) L'odorat 2

2.   le nerf olfactif

 

Le nez est un organe très sensible qui est capable de percevoir des milliers d'odeurs. L'olfaction est le deuxième des sens après le goût à utiliser une réaction moléculaire donc chimique. Selon la théorie physiologique actuellement en vigueur, des configurations spécifiques combinant des centaines de cellules olfactives, sont amenées à réagir à une certaine particularité de la molécule odorante. Si on respire par le nez, l'air passe directement dans la gorge et une toute petite partie arrive alors aux cellules olfactives. Ces cellules vont transmettre des impulsions informatives au nerf olfactif qui envoie un signal électrique au cerveau, lui permettant de reconnaître l'odeur par le système olfactif. Les neurones récepteurs olfactifs diffèrent des autres neurones en cela qu'ils meurent et se régénèrent à intervalles réguliers.

Les voies olfactives

Les axones qui sortent des cellules mitrales se rendent en partie au bulbe opposé et en partie vers le noyau olfactif antérieur. Les fibres ré-émises vont au cortex olfactif, vers le cortex limbique, vers l'hippocampe ou les corps mamillaires. On comprend ainsi le rôle inconscient de l'olfaction dans beaucoup de comportements fondamentaux dépendants de l'hypothalamus et du système limbique (sexualité, faim, sociabilité,..) Les voies olfactives sont les seules voies à ne pas faire relais d'abord dans le thalamus (partie de la base du cerveau qui joue un rôle important dans les sensations). Mais des informations traitées dans le cortex olfactif entrent dans le thalamus antérieur, de sorte que nous avons souvent une mémoire associative des odeurs plutôt qu'une mémoire absolue. L'anecdote rapportée par Proust pour qui des madeleines rappelaient des souvenirs d'enfance précis, est une illustration de l'importance des liens cognitifs à la mémoire olfactive.

Le nerf olfactif est la 1ère paire des nerfs crâniens. Son rôle est uniquement sensoriel (odorat).

Le nerf olfactif est dit centripète, il envoie donc les informations de la périphérie vers le centre. Il prend ses racines au niveau de la tache jaune d'Eckardt qui se trouve au plafond des cavités nasales, au-dessous de la lame criblée de l’ethmoïde (= os). Cette tache jaune reçoit toutes les informations olfactives qui sont retransmises aux bulbes olfactifs par l'intermédiaire de filets qui passent par les trous de la lame criblée de l'ethmoïde. Ces bulbes se trouvent à cheval sur l'articulation sphéno-ethmoidale. De là partent les deux nerfs olfactifs passant dans les gouttières olfactives.

 

 

 

Système de l'odorat

  <---1)Mécanisme de l'odorat humain                            Accueil                           C) Le cerveau--->

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site