L'épithélium olfactif

Organisation de l'épithélium olfactifL'épithélium olfactif, prismatique pseudo-stratifié, est une muqueuse recouvrant le toit de la cavité nasale et dont la fonction principale est la détection des molécules odorantes véhiculées par le milieu environnant de l'individu (l'air ou l'eau). Cette surface est constituée de plusieurs types cellulaires :

·      Des cellules nerveuses (appelées aussi neurones récepteurs olfactifs) ;

·      des cellules de soutien ;

·      des cellules basales ;

·      des cellules glandulaires.

Il s'agit d'un organe de la perception sensorielle qui élabore le message sensoriel olfactif pour le transmettre ensuite vers le système nerveux central. Il a pour rôle de capter un message de nature chimique (les odeurs) et de le coder et le traduire en un message de nature électrique (potentiels d'action), perceptible et intelligible par le système nerveux central.

Les neurones récepteurs olfactifs sont les cellules principales de l'épithélium olfactif dans la mesure où ils sont responsables de la transduction de l'information olfactive perçue dans l'environnement vers le cerveau. Les NROs sont des neurones bipolaires. Ils présentent un premier pôle appelé apical, orienté vers la cavité nasale, et un second pôle appelé basal, orienté vers la partie profonde de l'épithélium. Les NROs présentent, au pôle apical, une ramification dendritique unique. A son extrémité, la dendrite apicale présente un renflement appelé bouton olfactif. Le bouton olfactif se prolonge ensuite par un certain nombre de ramification, des microvillosités, plus petites et multiples, appelées cils olfactifs. C'est à la surface des cils olfactifs que sont exprimés les récepteurs olfactifs. Le NRO présente un corps cellulaire situé dans le premier tiers de la muqueuse. Au niveau du pôle basal, les NROs émettent un axone permettant de communiquer avec le bulbe olfactif chez les Vertébrés vivant en milieu aérien. Les axones quittent l'épithélium olfactif en traversant la lame basale et se regroupent en faisceaux qui sont entourés par de cellules gliales engainantes spécialisées (les cellules de Schwann).

<---Retour au TPE                             Accueil                        La Chiralité--->

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×